...
...  

Ce livre représente et identifie la valeur des différentes pièces de monnaie canadiennes  ainsi que  leurs variétés. Depuis 1858, le Canada (anciennement appelé «  Les Provinces  du  Canada » et «  le Dominion  du  Canada »), avec la constitution canadienne de 1867, produit des pièces pour faciliter les échanges entre les citoyens. Pour éliminer les nombreux jetons et projets de loi émanant des différentes banques et colonies  de  partout au Canada, il a été décidé en 1853 que le Canada adoptera un système  de monnaie  décimal. Ce système a été choisi au lieu du système monétaire anglais pour faciliter les échanges avec les États-Unis, qui utilisait déjà le système décimal.

Pour faciliter les échanges, le système de monnaie a été conçu à l'aide de règles britanniques pour la production des pièces. Chaque dénomination aurait leurs propres caractéristiques, et elles s'appliqueraient à chaque pièce de monnaie frappée dans une année donnée. Avec les différentes méthodes utilisées pour faire des pièces de monnaie,  quelques matrices et poinçons  possèdent de légère différence pour une même année. Il en est résulté ce que nous appelons une variété de pièce de monnaie.

Pour produire une pièce de monnaie, un morceau de métal est inséré entre deux autres morceaux de métal plus dur appelé  coins. Avec l'application d'une grande pression  il en résulte une image positive  de la pièce et qui représente l'image négative  des  coins - une pièce de monnaie  est donc produite.

Avec la répétition de cette  procédure sur des milliers de  pièces,  le coin se détériore, perd de la netteté dans les détails et de nouvelles matrices doivent être  fabriquées. Les matrices sont fabriquées dans la même manière que les pièces de monnaie ; par une pression d’un métal plus rigide, ceux-ci sont appelés des poinçons.

Les graveurs de la Monnaie Royale produisent des matrices avec l'image négative de nos pièces. Selon le même procédé, par pression sur du métal, les poinçons sont créés à partir des matrices. Les poinçons servent à fabriquer des coins, qui eux servent à fabriquer des pièces de monnaie. Tout au long de ce processus, quelques différences sont produites ou que la matrice, poinçon ou le coin est endommagé, il en résulte des différences que les collectionneurs recherchent et peuvent avoir une valeur supérieure à la pièce normale.

Durant les premières années de production de pièces de monnaie canadiennes, les mêmes matrices ont été utilisées pour plusieurs années. La matrice contenait seulement les premiers trois chiffres de la date, le dernier d'entre eux étant ajouté sur les poinçons. Ces chiffres étaient souvent différentes ou non alignement avec les autres chiffres de la date, résultant une variété différente. Lorsque les pièces ont été faites à la monnaie Heaton de Londres, comme au Canada, à la Monnaie Royale Canadienne de Winnipeg, au lieu de l'installation d'Ottawa, des marques de frappe ont été ajoutés. Également dans les nouvelles pièces en acier plaqués, une autre marque de frappe a aussi été ajoutée. Beaucoup de variétés ont été créées au cours des années par ces méthodes de frappe. Il est aussi arrivé qu’un coin d'une année précédente soit utilisé par erreur et que le design ait été modifié. On retrouve cet exemple de variété sur la pièce de 25 cents de 1973, qui avait le portrait de la Reine Elizabeth des pièces de 1972.

Les pièces de monnaie qui ont été mal frappés (coins désalignés – poinçons ou coins utilisé – avers ou revers manquant, etc.) sont ne pas considéré comme une variété, ils sont considérés comme une pièce de monnaie avec erreur. Parfois, les matrices et poinçons furent frappés plusieurs fois sans qu’un morceau de métal soit présent entre elles (les coins se sont entrechoqués) donc les dessins apparaissent sur les deux matrices adverses et par la suite sur la prochaine insérée pièce de métal.  

Il ya des pièces avec erreur, appelés « décentré » (où seule une partie du dessin est visible sur une pièce de monnaie, le reste est vide), "Die Rotation" (où face et revers ne sont pas bien alignées), "Wrong metal planchet" (où une pièce de monnaie a été frappée sur un type de métal autre de ce qu'il était censé être frappé), "Double Date" (où vous pouvez voir clairement la date a frappé deux fois), « Clip Planchet » (où une pièce de monnaie est incomplet et a un manque de métal), « Graisse » (où une substance est prise entre la matrice et la pièce lorsque la pression est appliquée).

Les pièces avec erreur sont des pièces rares ou uniques, ils ont fait en quantités très limitées. Ils proviennent toutes d'un mauvais fonctionnement d'une machine. Les pièces avec Variétés sont issues de l'erreur humaine. La plupart des pièces erreur ne figurent pas dans avec la version papier de ce livre, uniquement les pièces de monnaie et les variétés de pièces de monnaie sont répertoriées. La version En-Ligne contient un répertoire de pièces avec erreur et une valeur approximative selon le degré de l’erreur.

Le livre a maintenant passée les 969 pages, avec des photos de meilleure qualité. Les pièces de 2014, 2015 et 2016 ont été ajoutées, de nouvelles variétés et une nouvelle version en ligne est disponible. Cette dernière offre aussi la possibilité de gérer votre collection de monnaies. Divers rapports peuvent être produits avec la valeur en temps réel de vos pièces. Plus besoin d’attendre l’édition suivante pour connaître les nouvelles pièces, variétés erreurs ou valeur.


 


...
... ...  
  Copyright © 1996-2016 Charest Internet. All rights reserved.